« De peur que les ténèbres ne tombent » de Charles Maclean

Le résumé :

Martin Gregory mène une vie banale dans une banlieue new-yorkaise, entre sa femme et ses deux chiens qu’il adore. Un jour, il commet un acte atroce et inexcusable qui n’a cette fois rien de banal. Après ce coup de folie, Martin accepte, à la demande de sa femme, de se soumettre à une analyse. Celle-ci dévoile petit à petit que Martin n’est pas la personne ordinaire qu’il croyait être. Son crime sanglant a indiscutablement été commis sous l’empire d’un dédoublement de la personnalité. Lors des séances d’hypnose du Dr Somerville, Martin va découvrir qu’il est un autre et même plusieurs autres qui manoeuvrent diaboliquement sa vie à son insu.

ite_by_imagist-d4b9g0l

515KvfKo2SL._index

Mon avis :

Cette oeuvre unique pour cet auteur écossais, est une merveille question écritures, qu’il manie de façon experte. C’est un vrai plaisir car le texte est fluide, comme évident. Quant à l’histoire, bien qu’ayant été comme envoûtée, certains passages qui relèvent de la fiction, ou du domaine mythique, d’une croyance que je ne partage pas…M’ont fait pratiquer la « lecture rapide ». Un point essentiel : Il traite de la folie sans qu’on le soupçonne vraiment, si ce n’est ce 1er passage à l’acte, mais on peut douter tellement le personnage nous entraine dans son délire…

Ce polar n’est pas à conseiller à tous ceux qui n’ont pas spécialement le goût, et l’amour de la langue Française, car on y trouve beaucoup son compte dans ce domaine, enfin : Ceci n’est que mon modeste avis !

Un avis (intelligent) trouvé sur un blog :

Excellente initiative que cette réédition 2012 d’un roman qui fut publié autrefois sous le titre “Le guetteur” (1983). D’abord, il est bon de souligner la construction du récit. Narration à la première personne, rapports médicaux du psy, extraits du journal de Martin, l’histoire n’a rien de linéaire. Essentiel, car cela nous permet de cerner tous les aspects mentaux du personnage central. Ça va d’une “presque normalité” jusqu’à des scènes gravement délirantes et sinistres. Ce qui fascine, c’est que ce portrait est celui d’un monstre, avec sa dangerosité paranoïaque et ses secrets enfouis, sans qu’on puisse le juger abominablement antipathique.

0 commentaires à “« De peur que les ténèbres ne tombent » de Charles Maclean”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Un de nos quelques mois sombres

décembre 2013
D L Ma Me J V S
« oct   jan »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Cliquez, votez pour mon blog

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.

Conseils de lectures des meilleurs auteurs de polars

VENEZ JOUER A MON JEU FAVORI LE MAJONG ! ou choisissez.

Auteur: Polars/Crismelomone

peurnoire

Eve Parasite

Eve Parasite

Trafic Booster

Trafic Booster

Les meilleurs du web

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.

Donnez votre avis :

Comment trouvez-vous les vidéos de Bernie ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
  • Album : Mon album fourre-tout
    <b>ellealamoucheev.gif</b> <br />

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Ici gît l’âme des commandes de mon blog

John Lenon et sa femme

John Lenon et sa femme

Coeur gravé à mort

Coeur gravé à mort

Un ange lit…

Un ange lit…

Peur bleue

Peur bleue

Tournesol magique

Tournesol magique

âme flottante…

âme flottante…

Bharat Indes

Bharat Indes

TOMBE POSTALE

TOMBE POSTALE

Au bout du fil

Musique libre

S’ils vous manquent des plugins je vous le dirais…

Nous pouvons vérifier vos plugins

journal de la guenon du bou... |
meslivrespreferees |
sandys6 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Because the words are my life
| LA CULTURE ET L'UNIVERSALISME
| ENVIE DE LECTURE